Compte-rendu des sorties


Assemblée générale 2019

Saint Michel-Chef-Chef  14 et 15 septembre 2019

L’Assemblée Générale du CAM était organisée cette année par notre secrétaire, Patrick Nicolas et Sylvie son épouse, le week-end des 14 & 15 septembre. Un grand soleil nous a accompagné tout le week-end. Départ le samedi matin avec mon fils Benoit. Il fait un peu frais et nous décidons de rouler avec les portes. Pas d’autoroute, mais de la route nationale pour visiter notre beau pays. On contourne Nantes et Saint-Nazaire pour traverser le superbe pont au dessus de l’embouchure de la Loire. Arrivée à Tharon comme prévu vers midi. Plusieurs Martin sont déjà là.

On retrouve les piliers du CAM

 

On retrouve les piliers du CAM mais aussi de nouveaux membres : ils sont les bienvenus ! Certains sont arrivés hier soir et sont passés faire le plein de galettes Saint-Michel. Ne vous méprenez pas : les galettes Saint Michel sont faîtes à Saint-Michel Chef-Chef et non pas… au Mont Saint-Michel. Chacun sort de son sac son pique-nique et nous voilà installés pour déjeuner dans le jardin. Après la remise du road book du week-end, nos G.O. nous poussent un peu pour partir à l’heure. Le temps d’enlever les portes pour profiter de l’air marin et la quinzaine de MARTIN, une majorité de Seven et 2 Cobra, se dirige vers la pointe Saint-Gildas. 

Patrick et Sylvie nous servent de guide

 

Patrick et Sylvie, qui connaissent très bien leur région, nous servent de guides et nous rappellent que ce sémaphore a été témoin de deux très grands naufrages. Nous voilà repartis vers Pornic, la route oscille entre campagne et bord de mer, c’est magnifique. Grâce à nos G.O. nous évitons les bouchons et trouvons même un parking pour nos belles tout près du port. La gourmandise nous guide ensuite naturellement vers la Fraiseraie, LE glacier de référence. Je vous conseille les sorbets fruits rouges, ils sont vraiment délicieux ! Nous retrouvons nos MARTIN pour longer le port et emprunter le pont. Il faut traverser celui-ci au pas car les ralentisseurs nous rappellent que les carters des Seven sont très (trop) bas. Direction la Bernerie en Retz, en longeant le

 Pause chez un ostréiculteur 

bord de mer et ses superbes villas. La pause est prévue chez M. Averty, ostréiculteur de la région, pour une bonne dégustation. Il est déjà temps de repartir car il faut que nous tenions nos Assemblées Générales, extraordinaire et ordinaire. Suite à un problème de réservation de salle, Patrick et Sylvie ont décidé d’organiser la réunion chez eux, un grand merci pour cette hospitalité bien agréable. Une fois les meubles poussés, tous les membres trouvent une place sur les bancs empruntés au voisin. Je vous laisse consulter le procès verbal de notre réunion, nous approchons de la dernière étape de la journée. 

Direction le restaurant Le Belem à Tharon plage pour le dîner. Ils ont tout prévu : un petit carton personnalisé nous rappelle notre choix de menu. Nous sommes unanimes, le dîner est délicieux. Cette très bonne table nous a permis de partager nos souvenirs, nos « histoires de bagnoles » et aussi de trouver des G.O. pour l’Assemblée Générale 2020 : nous fêterons les 30 ans du Club Automobile MARTIN à Saint-Emilion !

Le dimanche commence par un petit déjeuner face à la plage de Tharon. A droite on devine l’embouchure de la Loire, à gauche les pêcheries donnent un coté carte postale à ce lieu magnifique. 

Les chantiers de Saint Nazaire

Rendez-vous chez Patrick et Sylvie pour filer vers Saint Nazaire. Avant de partir, on jette un œil à la mécanique, on recherche le numéro du moteur, on discute carburateur, batterie... Pour certain, c’est l’occasion de remplir le bocal de liquide de refroidissement. Il paraît que le moteur fonctionne mieux ainsi ou du moins plus longtemps… On en profite pour faire nos emplettes à la boutique du CAM transportée par Raphael pour l’occasion. On rejoint Saint-Nazaire en traversant une nouvelle fois ce magnifique pont. Direction les chantiers de l’Atlantique, site de construction des paquebots de croisière les plus gros et les plus luxueux au monde. Au milieu de ce site industriel immense, 

nous passons de quai à quai pour approcher ces immeubles flottants.

Visite de l'Espadon,

Patrick assure toujours aussi bien son rôle de guide.Ensuite, nous rejoignons l’ancien site militaire pour visiter le sous-marin l’Espadon. Ce sous marin militaire français a réalisé des missions sous l’Antarctique jusqu’en 1985. Difficile d’imaginer 65 membres d’équipage enfermés dans cet enfer mécanique. Moteurs Diesel, moteurs électriques, pompes, les équipements sont logés partout dans cet espace très très restreint. Les membres d’équipage disposent d’une place réduite, d’une bannette chaude et d’une seule douche à l’eau de mer ! Nous rejoignons nos Martin pour faire quelques centaines de mètres jusqu’au restaurant du dimanche midi. Séance photo devant un beau remorqueur flambant neuf. Déjeuner en terrasse, discussions sympathiques. Patrick nous emmène ensuite faire le plein de nos bolides. Le groupe se sépare entre ceux qui continuent la visite et ceux qui doivent rentrer. Nous prenons la route du retour à 3 voitures, tranquillement sous le soleil.

Un grand merci à Patrick et Sylvie qui nous ont fait découvrir leur superbe région et nous ont organisé un week-end parfait.

 

Franck Poisson

Ils ont participé à cette sortie :

-        Michel AUGRY et Marie-José ROBIN

-        Raphaël BATTIN

-        Médéric CARON

-        Philippe et Anne CHASSERIAU

-        Bernard et Marielle CHAUVIN

-        Philippe DAUVERT

-        Emmanuel DESCHAMPS

-        Hervé et Cécile GEFFLAUT

-        Julien GUINIES

-        Michèle et Yves JEANNEAU

-        Claude JUPIN et Gisèle FOULCAULT

-        Patrick LEGRAND

-        Ludovic LERAY

-        MILO

-        Patrick et Sylvie NICOLAS

-        Jean Christophe Laure et Philippine NIEUTIN

-        Franck et Benoit POISSON

-        Claude ROULIN

-        Cécile et Pierre SEBASTIEN

-        SEYS Luc

 

-        Alain et Karin THIVAULT


Classic Days 2019

Les « Classic Days » vus par Patrick

Départ pour le Mans le vendredi matin par un beau soleil. Tant mieux pour moi ! Je rappelle à ceux qui ne me connaissent pas que je n’ai pas de capote sur mon auto… Direction Le Mans par le chemin des écoliers. Flânerie le long des bords de la Loire, passage au pied du château de Langeais.

Le chemin des écoliers

Et halte chez mon fils à deux pas du château. Puis direction Le Mans avec une arrivée en soirée, juste à temps pour y installer la tente et prendre un petit apéritif.

Samedi matin, les choses sérieuses commencent. L’arrivée dans ces grandes manifestations est toujours impressionnante. Après le passage à l’entrée, je suis dirigé par un fléchage jusqu’au parking « MARTIN ». Quelques autos sont déjà en place. Le parking du club est bien situé, en face d’une des plus importantes buvettes, et sur un axe important de passage des visiteurs.

Déjà, les capots se soulèvent, les discussions sont âpres autour de nos bolides. Nous répondons à de nombreuses questions posés par les visiteurs. La discussion la plus importante du moment est celle de la température ambiante. La météo nous est très clémente : Très beau soleil  mais trop forte température. Les moteurs vont souffrir ! PoCal a trouvé une solution pour refroidir sont moteur : Il se sert de deux bouteilles d’eau, vides bien sûr, et les coincent sous le capot juste devant le parebrise. Cela lui crée une aspiration pour laisser sortir la température.

 

Vers midi, un grand nombre de véhicules du club sont présents. Pas moins de 28 autos du club seront présentes sur ces deux jours. La majorité étant des Seven, et aussi des Cobra. Parmi les tilbury présentes, une seule est inscrite au club. A noter aussi la présence d’une Ford Taunus du club.

Le plaisir sur la piste

Nous ferons donc très attention pendant les séances de roulage. Je rappelle que ces séances durent 20 minutes. Bon, pour cette première journée, je me suis fait un grand plaisir sur le circuit. Au début, j’étais seul. Puis j’ai pris un passager, j’ai tout de suite senti la différence de performance de ma Seven. Oui, 75 kg sur un poids de 600 kg, cela se sent bien !

Le lendemain, mon petit-fils Florian et Hervé sont venus me rejoindre. Dommage Florian n’a pas l’âge pour venir sur le circuit… J’ai donc pris avec moi Hervé qui a l’habitude des véhicules de sport, il a déjà fait des sorties sur circuit. Mais là, sensations extrêmes pour lui !

Une Seven Martin ça tient la route

Il m’avouera en descendant de la voiture après le premier passage des « S » juste avant le pneu Dunlop : « j’ai cru que nous allions aller tout droit…» Oui, une Seven Martin ça tient la route ! Mais pour toutes les séances de roulage vers la quinzième minute,  j’ai dû composer avec la montée en température de mon moteur. Lever légèrement le pied n’a pas été trop frustrant. A ce moment, quelques voitures doublées avant ont eu le plaisir de me repasser…

Le premier soir, le repas en commun a été un moment de grande convivialité. Et toujours bien sûr les discussions autour de notre thème de prédilection, je vous laisse deviner ! La soirée se terminera tard, mais il faut se coucher car la première séance de roulage est tôt le lendemain matin.

 

Dans le milieu de la journée, la parade s’est mise en place : 750 véhicules et une mise en place légèrement ardue. Pour cette parade, je vais prendre mon petit fils à mes côtés. Et ce sera un moment très fort en sensations. Toutes ces voitures sur le circuit, c’est impressionnant. Nous ferons le tour à côté d’une 4 cv pie, avec les gendarmes en tenue d’époque à bord. Leur sirène fonctionnait bien, je vous l’assure !

 

 

Deux jours de bonheur

Après deux jours de bonheur, il est temps de partir démonter la tente au camping, et de prendre la route vers Tours pour ramener mon petit-fils chez ses parents.  A une quarantaine de kilomètres du Mans en direction du sud, je vois soudain arriver de ma gauche (j’étais à un stop) un camping-car vert avec une Seven sur un plateau en remorque. Avec Christophe, nous avons fait une trentaine de kilomètres de concert. Cela a prolongé un peu la magie de ces deux jours. 

Patrick NICOLAS

 

Voir les photos

S P A Classic 2018

Je me décide enfin à prendre la plume ou plutôt à m’emparer de mon clavier pour vous écrire un petit mot sur le w-e Spa classic.

Comme vous le savez, ce w-e se passait les 18,19 et 20 mai. Pour ma part, pour diverses raisons, je ne pouvais être présent que samedi.

Après une petite balade de +/-140kms ( par une température ne dépassant pas 5-6 degrés car nous nous étions mis en route vers 6h30) pour me rendre au circuit, en prenant mes papiers au welcome à Francorchamps, je suis tombé nez à nez avec Raphaël, notre boutiquier de service, je dois vous dire que j’étais ravi de le voir , d’abord parce que c’était la première fois que nous rencontrions et deuxièmement  cela nous permettait de pouvoir se placer ensemble à l’endroit qui nous était réservé au bord du circuit. L’endroit était vraiment bien choisi, et pour y accéder, nous avions du faire un bout de route où tout le monde nous faisait qui un grand sourire qui un signe de la main pouce levé(le modèle seven à toujours autant la cote auprès des gens, c’est  inimaginable)

.Après avoir parquer les voitures nous nous sommes atteler à disposer tout le visuel à notre disposition pour optimaliser la visibilité du club automobile martin. Ceci fait, tout en devisant sur des sujets divers et variés concernant quoi, je vous le donne dans le mile(le club martin), nous nous sommes promenés tout autour du circuit, à la recherche de la voiture qui nous a ou aurait fait rêver, ils y en avait pour tous les goûts et surtout aussi pour toutes les bourses. La journée se passant à son aise, nous avons été rejoints par d’autres membres du club ainsi que des amis de ceux-ci, l’ambiance était géniale, très chaleureuse, nous avions tous l’impression de nous connaître depuis longtemps alors que pour ma part, je voyais tout ce beau monde pour journée des plus agréable, avec des gens des plus agréables , dans un endroit tout aussi agréable ,à répéter sans modération.

la première fois( et certainement pas pour la dernière).Je crois que ce qui fait notre force au sein du club, c’est cette convivialité et simplicité proverbiale, les amis de mes amis sont des amis !!!Nous avons donc passé une journée mémorable, des gens sympas et charmants, un temps superbe, des voitures toutes aussi géniales et ce sur le plus beau circuit du monde (ce n’est pas moi petit belge qui l’ai dit).Une journée comme celle-ci ne pouvait se terminer comme cela tout de go, elle ne pouvait se terminer que d’une seule manière , qui plus est de la meilleure façon qui soit :PAR UN BARBECUE et quel barbecue !!!, un barbecue dont certain on le secret, de la nourriture à volonté,(grillades, salades, baguettes, boissons diverses et variées), mais aussi une ambiance d’enfer, avec des discutions animées sur la journée passée et sur de petites anecdotes concernant les uns et les autres. Le temps passant toujours trop vite quand vous êtes en bonne compagnie, j’ai dû me résoudre à dire au revoir (à contre cœur), mais ravi de savoir que nous allions pour la plupart nous revoir lors d’une prochaine exhibition ou tout au moins lors de l’AG prévue en septembre. En bref, ce fût une journée des plus agréable, avec des gens des plus agréables , dans un endroit tout aussi agréable ,à répéter sans modération.

Amitiés, Luc

Classic Days 28 et 29 avril 2018

Les Classic Days 2018 vus par un des deux bizuts de cette année !      Compte rendu de Patrick votre secrétaire

 

Nous étions deux pilotes à faire pour la première fois le déplacement  pour ce week end fabuleux : Philippe DAUVERT qui a fait le voyage en camping car avec sa Seven sur un plateau et votre secrétaire préféré, qui lui, n’écoutant que son courage, a fait le déplacement en Seven. 500 kms sous un soleil magnifique à l’aller avec une étape chez le fiston à Tours. 500 kms presque entièrement sous la pluie au retour.

 

Vendredi : arrivé à 14h00 au parking P3, parking dévolu aux « Martin », je vais attendre mes petits copains jusqu’à 19h00…. Je peux vous dire que la personne à l’entrée de ce parking est très, mais très sympa ! Prenant pitié de l’abandon de mes petits camarades, il m’a offert la boisson. Après maintes tentatives pour les contacter, je réussis à contacter Raphaël qui arrive à 19h00 au circuit. Je le rejoins, il me conduit alors au camping. Ils sont tous là et m’attendent depuis 14h00 !

Deux grands barnums sont déjà installés, l’apéritif est déjà sorti. Une trentaine de voitures sont sur place dont une quinzaine de Seven. Les autres, sont d’autres voitures de membres du club : 3 mini, 2 ford Taunus, une volvo… Le club Martin accueille tout le monde !

Au total, pour les Martins, sont présentes : 1 Cobra, 9 Tilbury, 12 Seven dont 6 qui tourneront sur le circuit. Le camping est bien installé, comme à l’habitude, il sera animé, jusque tard dans la nuit, notamment entre samedi et dimanche. Les chants résonneront encore vers les 02h00 du matin !

 

Samedi matin :  les choses sérieuses commencent, sur une piste mouillée puis sous la pluie. Cela ne nous découragera pas pour autant. Pour cette première journée, je vais embarquer Thomas, le fils de Fred (dit  « Purple ») qui vient d’acheter ma Seven rouge. A voir la banane de Thomas en sortant de l’auto et sa présence indéfectible pour les séances sous la pluie, je pense qu’il pilotera bientôt lui aussi une seven ! Je vais découvrir un circuit fantastique, avec de très beaux enchainements de « pif-paf », un tracé agréable et un très bon revêtement. Les hauts lieux du circuit : Estoril, Adélaide, 360°, Lycée, château d’eau… Notre catégorie, OLD 2 tournera 4 fois 20 min sur une piste plus ou moins glissante, mis à part la dernière session où la piste sera plus sèche, session à laquelle je ne participerais pas. 

A retenir également, les coulisses des Classic Days et les anecdotes du club :

-        Week end sans problème mis à part le câble d’accélérateur de Raphaël qui est resté bloqué plusieurs fois sur le circuit (Prétexte pour ne pas freiner !)…

-        Une vilaine BMW qui a frôlé les fesses de Jean Marie. Tiens à propos, il circulait un bruit dans les paddocks du club que notre Jean Marie tortille beaucoup du « cul » sur la piste, notamment dans Estoril

-        Une mustang nous gratifiant d’un double 360 au freinage d’Adélaide, pour ensuite s’immobiliser dans le bac à graviers

-        La célèbre voiture verte des frère TAPEDUR, a assuré toutes les sessions, malgré une petite fumée bleue… Il y a 2 ans, elle était restée au stand. Il y a 3 ans, elle avait fait 200m

-        Beaucoup de sympathiques figures de style, sous la pluie

 

-        Toujours dans notre paddock perso, j’ai rencontré un ancien propriétaire qui revient depuis 6 ans voir son ancienne voiture qui est fidèle aux Classic Days. Quelle fidélité !

Dimanche matin, notre session est la deuxième de la matinée, sur une piste détrempée par les pluies diluviennes de la nuit. Changement de copilote pour cette session, Avec Cédric, nous aurons la chance de partir en deuxième position sur la grille de départ. Nous allons profiter d’une piste dégagée et nous allons nous régaler en restant deux tours sans se faire doubler. Ensuite  quelques grosses écuries vont faire rugir leurs chevaux et nous ne pourrons pas lutter. Ceci étant mon GPS est formel, les 180 km/h ont été atteints… Pas mal et encore, on n’était pas en forme
Nous profiterons d’un ciel à peu près dégagé pour la parade : 780 voitures regroupées sur le circuit. Le mauvais temps en a refroidi un grand nombre (1008 voitures présentes le week end). Toutes les Martin présentes ont assuré le show. Après le premier tour de mise en place, nous nous sommes arrêtés pour que les Tilbury puissent recoller au groupe du club et circuler ensemble.

La dernière session de roulage se fera sous une pluie battante. 

Les sessions de roulage ne sont pas les seules l’activités proposées pendant ces Classic Days. Il y avait une sortie rallye à laquelle 3 voitures du club ont participé. Les routes n’étaient pas spécialement étudiées pour les Seven. Philippe et Christophe ont touché très souvent, la mini s’en sortant bien. Comme nous, le rallye a été bien arrosé, mais a fait découvrir des routes magnifiques de la Nièvre et de l’Allier. Les participants ont admiré les trésors cachés que sont les châteaux de coin pendant un périple de 100 kms qui les ont menés dans un parc floral situé dans une des plus belles communes de France. 

En conclusion, dommage qu’il ait fait si beau la veille de la manifestation et si déplorable le jour J. Mais cela n’a en aucun cas entaché ce formidable weekend end, Nous avons été accueilli par un staff de bénévoles hors du commun, bravo à vous tous pour cette exceptionnelle organisation !
Comme d’habitude, l’ambiance au sein du club a été des plus agréables. Un petit bémol à changer l’année prochaine : pouvoir regrouper les Tilbury et les Martin ensemble.
Bon, maintenant, il faut attendre 1 an, c’est long…

Classic Day 2018. Le club Martin : l’essayer c’est l’adopter !     Compte rendu de Fred dit Fred Purple

Comme chaque année, nous nous sommes encore une fois retrouvé, ce dernier WE d’avril sur et autour du magnifique circuit de Magny Cours.

 

Rappel du dernier épisode : Nous avions laissé les frères Tape dur, alias Brock et Snock, aussi appelé les coucous casse-cou (toute référence aux fous du volant serait fortuitement voulus),vous aurez reconnus Pocal et Purple Fred en Octobre 2017, dans une charmante petite ville du sud- ouest avec leur monture en proie à quelques soucis de joint de culasse.

 

Comme d’habitude, ils s’étaient promis de remettre la voiture en état au plus vite. Mais entre les avions, la 33 stradale, les marathons rochellais, la moto, le démontage de l’alfa 145,…la fin mars était déjà proche, plus qu’1 mois pour remettre l’auto en route. N’écoutant que son courage Pocal attaqua donc la dite auto avec la ferme intention de remplacer le joint facétieux, tout en optimisant le bouilleur. Après un petit coup au moral lié à un piston dans le dur, Pocal réussit l’exploit de changer le dit piston, reprendre la distribution (un midi entre 2 réunions au boulot), régler l’allumage et passer la voiture au banc. On peut compter sur le Pocal un peu moins sur le Purple pour la mécanique.

 

Vendredi 27 avril 12h30: voiture sur la remorque,  espace V6 chargé, nos compères accompagnés de Christophe , dit «cobra» et  Thomas, dit « Purple junior » taille la route, direction Magny Cours. RAS pour l’aller et la soirée : soleil, embrassades à l’arrivée, apéro, nuit paisible, tout va bien.

 

Un samedi réussi : 4 roulages. Le premier un peu frais, mais une auto qui marche bien. Un second plus rock &roll sous l’eau Purple est un peu tendu, mais pas de sortie, pas de 180/ 360 ou autres figures de style, un troisième roulage exceptionnel avec un Pocal d’une agilité diabolique sous la pluie. A ce stade, il me faut expliquer le toucher de volant du Pocal. Pour les cinéphiles, une figure digne de Magnum et de sa Ferrari, un style digne de la Rover d’Emilie Joly et de son mari, coursés par Godefroy de Montmirail dans les visiteurs, plutôt un super clin d’œil à Flash Mac Queen (Cars1) en contre braquage dans la piston cup : glissade, passage sur l’herbe, superbe drift, contre braquage, retour sur la piste, What Else !

 

Enfin, une 4ie séance sur le sec : quel pied !!!! Petite arsouille avec une celica, un bertone et une BM 2002…

Ce samedi, je passe sur:

-        la visite du pote JJ, Porchiste bizarre qui passe sa vie avec les possesseurs de Marin

-        le baptème de club de Cobra (petite douche en seven lors du rallye)

-        une découverte inattendue : on peut admirer une Ford Taunus lorqu’elle est …orange

-        l’air amusé des badauds à la vue du 103 SP de Christophe17, le mécano fou. Et oui les vrais amateurs sont plus attirés par les belles et insolites réalisation que par les armés de belles voitures trop aseptisées

-        le passage en piste de voitures d’exception :Porsche 917, Porsche 935, Formule 1, Pescarolo Inaltera, avant guerre en attaque sur la piste à des vitesses inavouables

 

Que dire de la soirée du samedi, si ce n’est qu’elle était du tonnerre !. A Magny Cours, nous avions connu le soleil, le vent, la pluie, la gelée, il ne nous restait que l’orage (oh désespoir, oh vieillesse ennemi, que n’ai-je donc tant vécu que pour tant d’infamie, désolé, je m’égare). Peu importe, soirée super sympa. Spéciale dédicace aux plus jeunes qui ont bien profité de la nuit, mais qui ont eu la mauvaise idée de laisser les clés du camion à l’extérieur de celui-ci : jour/ nuit/ jour/ nuit….

Un dimanche « sortez les mouchoirs, séquence émotions »:

Pour la parade, toutes les voitures sont en piste, tous les membres sont dans les autos, nous sommes escortés de minis vertes, et dirigé par une Ford Taunus break de chasse d’un bleue glamour. Une super idée de Laurent et Christophe : s’arrêter dans Estoril pour une séance photo au son des klaxons des autres doux dingues participants à la parade. Plusieurs arrets se succéderont en plusieurs points du circuit, avec la complicité des Tillbury… Un superbe moment qui, personnellement, m’a fait chaud au cœur…

 

L’après-midi, les plus courageux ont terminé sous la pluie la dernière séance de roulage, avant de regagner fourbus, mais heureux leurs demeures dans des contrées lointaines.

 

Que conclure, si ce n’est que nous attendons déjà tous la prochaine sortie : Le Mans, Nogaro, l’assemblée générale, une initiative près de chez nous ?

 

Quelques mots pour définir le club Martin dont je suis membre depuis plusieurs années en tant que sac de sable officiel de Pocal. Le club Martin, c’est un état d’esprit, une franche camaraderie, une bonne humeur à toute épreuve, un art de vivre, une certaine idée de l’auto,…

N’oubliez pas Essayer Martin, c’est l’adopter !

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures. Promis, je viendrai avec mon auto rouge nouvellement acheté et la Pocal mobile fumera un petit peu moins !


La Châtre 17 mars 2018

Steeve nous avait concocté une sortie circuit  sur le circuit de La Châtre dans l’Indre.

 

Il fut le seul du club à être présent, en tant qu'organisateur.  ci dessous le compte rendu de cette journée.. Je ne sais pas pour vous, mais cela me donne envie de réserver cette date pour l'année prochaine.

 

Nouveau membre de la TDC, nous avions en 2017 projeté de nous inscrire au Rencontre Peugeot Sport 2018 en catégorie 206 youngtimers, les défis : préparer une auto conforme en 1 an, trouver des sponsors, préparer un lot de bord conséquent pour assurer la saison et bien sur prévoir des fonds nécessaire à la participation de chaque épreuves pour enfin mettre les roues le 20/04/2018 à VAL DE VIENNE pour notre première participation.

Après 8 mois de travail nous avons décidé d’organiser des sorties circuits dans le but de promouvoir financièrement notre projet RPS.

 

Il est donc décidé de réalisé cette première sortie en louant le circuit de la châtre situé dans l’Indre le 17/03/2018.

 

 

Pour une fois je laisse ma place de gentleman driver pour organiser et sécuriser ce trackday grâce à la coopération des membres de la TDC, et croyez moi ce n’est pas de tout repos, mais quelle superbe journée.

Lire la suite


Saint Nazaire 20 et 21 octobre 2017

Deux Seven au pays des paquebots.

 

Les 20 et 21 octobre , le garage Depelsenaire de Saint Nazaire fêtait ses 40 ans d’existence.  A cette occasion, il exposait des Citroën neuves et surtout organisait une expo rétro avec petite découverte de Saint Nazaire.

Philippe est venu des Sables d’Olonne avec sa Seven pour se joindre à moi lors de ces deux jours. Nous avons passé un agréable moment à faire partager notre passion de nos voitures. Un contact est pris avec un potentiel acheteur de Seven.

 

La balade nous à conduit par les chantiers navals, le bord de mer et les étangs. Nous n’avons pas eu le temps pour faire comme prévu la plage de M. Hulot à cause d’un petit caprice de voiture à qui il a fallu changer la bobine d’allumage.

Le club Martin était représenté par 3 voitures, j’ai prêté mon alpine à mon garagiste.

La soirée s’est terminée par une dégustation de vin autour d’un apéritif dînatoire.

 

Le samedi a été consacré à une exposition statique nous permettant de mettre en avant nos belles.

 

Un grand merci à Stéphane et Virginie pour leur accueil dans leur agence Citroën.

Merci à Laurent pour les photos et film

 

Voir la vidéo de la journée


Assemblée générale 2017

23 septembre 2017 à la faute sur mer

 

Accueillis par Cécile et  Hervé nous avons participé à une assemblée générale très agréable.

Mis à part,  tous les faits ordinaires d'une assemblée générale,  Christophe SEBASTIEN, président sortant et Frédéric  MONTAGNE, ont présenté leur démission.  Lire la suite





tous les comptes rendus